INFOS
HOMMAGE DU CLUB A NICOLAS


Nous avons tous été choqués d’apprendre la disparition de Nicolas Police. Il faisait partie, avec son père, des passagers de l'avion d'Air Algérie qui s'est abîmé au Mali, le 24 juillet et pour lequel il n'y a, malheureusement, pas eu de survivants.
Nicolas avait eu 18 ans en juin dernier et venait d’obtenir son BAC. Il avait la vie devant lui… Le destin est cruel et injuste.
Jeune athlète licencié chez nous depuis de nombreuses années, il avait commencé l’athlétisme à l’ASPTT en 2008 alors qu'il était benjamin. Cette année il était en catégorie juniors. Entraîné par Marc Beaufils, sa spécialité était le sprint. Il a notamment réalisé 11’’2 sur 100m, 23’’11 sur 200m et 52’39 sur 400m.
Nous pensons également à son père, Didier Police, qui n'hésitait pas à donner un coup de main notamment lors des compétitions organisées au stade.
Nos pensées vont à leur famille à qui nous présentons, au nom du club, nos sincères condoléances.


Jean Pascal Michaud, François Pesquet. (Présidents de l’ASPTT et du R2MA)


Voici, en guise d’hommage, des témoignages de licenciés du club qui l’ont connu :


Je me souviens encore de ton arrivée au club, Nicolas, alors que j'étais responsable de l'Ecole d'Athlé et entraîneur de la catégorie Benjamins.
Bien que tout nouveau dans un groupe qui était déjà bien soudé depuis les années Poussins, tu t'étais très rapidement intégré. Ta gentillesse, ton sens de l'humour, et ton formidable esprit d'équipe expliquent pourquoi tu as été adopté si vite !
Tu avais déjà à l'époque de nombreuses qualités physiques et sportives et bien que tu t'essayais à toutes les disciplines, tes résultats en sprint te promettaient un bel avenir athlétique.
Nos moments partagés avec le groupe sur les pistes, les rigolades lors des déplacements, ta persévérance pour essayer de battre des records athlétiques (sur jeux vidéos aussi !), tes talents de chanteur dans le minibus, ou bien encore nos discussions sur le Burkina Faso que je connais bien moi aussi resteront dans ma mémoire d'homme et d'entraîneur.
Notre club peut être fier qu'un athlète comme toi ait porté son maillot et ses couleurs.
Mes pensées se tournent aujourd'hui vers ta famille, tes proches, mais aussi tes entraîneurs et tes copains de stade qui comme moi t'appréciaient énormément.


Lounas Chebana



Nico n'était pas un simple pote d'entraînement, c'était bien plus que ca, c'était un véritable ami pour nous, cela faisait depuis plus de 6 ans que nous le connaissions.
Depuis ses débuts à l'entraînement nous étions toujours ensemble, quand en compétition, il y avait un relais nous étions toujours tous les trois Nico, Hugo et moi. Après notre passage en cadet nous étions encore ensemble, nous nous entrainions avec Marco, c'était toujours un plaisir d'être avec lui, il nous faisait rire quand on en bavait.
Il n'était peut-etre pas grand mais le vide qu'il laisse l'est beaucoup trop, 18 ans ca n'est pas un âge pour partir. Il nous avait dit qu'il allait rentrer en STAPS, il avait un gros potentiel, il aurait pu aller loin mais le destin en a décidé autrement ... Maintenant on ne le reverra plus... Une pensée aussi à son père que nous connaissions grâce au covoiturage que nous faisions, il acceptait toujours de rendre service.
La rentrée sportive va débuter et nous allons vivre son absence aux entrainements ainsi qu'en compétitions en sachant qu'il ne reviendra plus... À notre sprinteur fou.



Marion, Alexis, Hugo, Mehdi


Il s'agit d'un post évolutif, dans lequel chacun peut laisser un souvenir afin d'honorer la mémoire de Nicolas Police et de son père. N'hésitez pas à me faire parvenir un texte ou une photo par mail si vous le souhaitez.